Actualités Humanitaire

PAVIMAC VOLE AU SECOURS DES VICTIMES DES MANIFESTATIONS


Dans le cadre des manifestations, pour ou contre la mofification ou la proposition d’une nouvelle constitution, une plate-forme de jeunes activistes de la socièté civile a été créé pour apporter assistance aux victimes et à leurs familles.

Dénommée Plate-forme d’Aide aux Victimes des Manifestations pour la Constitution, en abregé PAVIMAC, cette structure se veut le chantre de la solidarité au service de ces compatriotes.

Les membres ambitionnent de redonner du sourire à ces victimes et familles après la perte d’un être cher.

Rencontré par votre reporter, le coordonnateur nous explique les raisons qui prévaluent à la mise en place de cette organisation. <<En écoutant le recit d’une mère de victime qui venait de perdre son second et dernier fils de suite de manifestations, je me suis dit qu’il était un devoir pour moi et pour chaque guinéen, au délà de l’indignation et de l’émotion, de faire quelque chose pour aider ces personnes qui n’ont plus que la générosité des compatriotes pour continuer à profiter de la joie de vivre. De là j’ai posté une publication sur facebook pour lancer un appel à l’aide pour ces personnes en détresse. >> dxit BARRY Boubacar II avant de poursuivre: << Les échos ayant été bons, les personnes qui ont touché par le post et  manifesté leur volonté, se sont retrouvé pour définir ensemble les contours de cette campagne. Une charte a été redigé, un fichier de gestion des dons, un plan d’action et une équipe de coordination a été pour assurer la transparence du processus. Avec cette charte signée par chaque membre, la plate-forme se met à l’abri des expériences malheureuses qu’on a coutume de voir de certaines organisations et s’assure devant les éventuelles tentatives>>.

Selon le coordonnateur, la vocation de cette plate-forme va au délà des clivages partisans qu’on connait dans ce pays. Les victimesn’ont pas de couleur ou de partie politique bien qu’il reconnait qu’elles sont plus localisées dans une zone. << Notre mouvement ne vise pas une catégorie de victimes, toutes les victimesse valent car elles sont toutes guinéennes. À partir du moment où quelqu’un est blessé, emprisonné ou mart, nous ne cherchons plus à savoir de quel bord politique il est, la seule question qu’on se pose est de savoir s’il est une victime. À partir du moment où la réponse est oui, nous l’intégrons dans notre fichier. Toute victime est une victime de trop car c’est le pays tout entier qui perd un fils au délà de sa famille biologique. Qui sait que pourrait apporter ces personnes à la guinée et au monde. >> renchérit M. BARRY très marqué par les évènements que vit le pays. Il sollicite toutes les personnes de bonne volonté pour aider ces familles et victimes à mieux vivre car dit-il au délà des blessures physiques, elles ont besoin de soins psychologiques pour faire face au traumatisme dont souffrent ces personnes. Pour clore, il lance cet appel<< j’invite tous mes compatriotes à donner ne serait-ce que 10 000 GNF pour aider ces guinéens qui n’ont plus d’autre espoir que la Solidarité qui est le troisième élément de notre dévise. À travers nous, cettains pourraient se faire soigner, payer les frais d’avocats, manger à leur faim, aller à l’école ou apprendre un métier voire avoir un toit. Tout dépendra de notre volonté. Que chacun se dise que ce qui est arrivé à ces citoyens aurait pu lui arriver car ils n’ont rien fait pour se retrouver ces genres de situation.>>

Vous pouvez vous aussi contribuer dans cette campagne en effectuant vos dépôt sur les numéros suivants : 625-454-411 / 669-251-426

En espérant que son appel tombera sur de bonnes oreilles, M. BARRY et ses collègues de la PAVIMAC continuent leur combat pour redonner espoir à ces guinéens qui n’ont que leurs yeux pour pleurer. Seront-ils entendus, nous l’espérons vivement.

 

 


 

About the author

@inspirateur_du_monde

@inspirateur_du_monde

Leave a Comment